Si l'on n'écoute que les grandes radios bien établies (et probablement la boîte à images, mais cette dernière n'emcombrant plus ma vie, je ne saurai que supposer), on pourrait penser que la présidentielle ne se jouera qu'entre deux partis, comme aux États-unis. Et si l'information de qualité, variée venaient de l'action de non professionnels des média ? Voici encore quelques exemples qui montrent que l'adjectif professionnel a perdu de sa valeur.

Note : ces nouvelles ne sont plus très fraiches, mais publier tardivement permet de faire vivre les infos plus longtemps... Ou comment trouver une excuse boîteuse au fait que je ne publie pas souvent comme me le fit remarquer Sophie.