Si comme moi vous aimez les Jeux vous ne pourrez qu'apprécier. Sinon, lisez quand même ces quelques extraits, ça ne peut que vous faire du bien.

« Il y a deux races distinctes : celle au regard franc, aux muscles forts, à la démarche assurée et celle des maladifs, à la mine résignée et humble, à l’air vaincu. Hé bien ! C’est dans les collèges comme dans le monde : les faibles sont écartés, le bénéfice de cette éducation n’est appréciable qu’aux forts. » Pierre de Coubertin, fondateur des Jeux Olympiques, in « Education anglaise ».

« La première caractéristique essentielle de l’olympisme ancien aussi bien que de l’olympisme moderne, c’est d’être une religion. En ciselant son corps par l’exercice comme le fait un sculpteur d’une statue, l’athlète antique honorait les dieux. En faisant de même, l’athlète moderne exalte sa patrie, sa race, son drapeau » Pierre de Coubertin, « Les assises philosophiques de l’Olympisme moderne ».

« Au mois de novembre, la police a reçu le droit de déplacer, « avec l’emploi raisonnable de la force », toute personne qui pourrait être « une nuisance ou un ennui » - la définition de ces termes restant à l’appréciation des forces de l’ordre. [...] « Pendant les Jeux, les centres spécialisés ne pourront pas loger plus de 10 % des SDF de Sydney. Tous les hôtels de la ville ont déjà été réservés par les autorités et le comité d’organisation des Jeux ; 25 000 SDF ne pourront donc trouver de toit ». Tristan de Bourbon, L’Humanité du 24 février 2000.

« La piste de bob pour les Olympiades de 2006 sera construite sur le territoire de la commune de Cesana T. [...] Cette bande de ciment de 1400 m de long détruirait une forêt de mélèzes et un alpage. À plusieurs endroits, cette structure ferait plusieurs mètres de haut et constituerait ainsi une sorte de « digue ». Les 48 tonnes d’ammoniaque qui couleraient le long de la piste pour la refroidir sont également préoccupantes. [...] Le coût prévu de la piste de bob de Cesana est déjà passé de 35 à 55 millions d’euros ». La Stampa du 16 novembre 2002.

Pourquoi il faut aimer les J.O.

PS : non, pas de lien vers le site des J.O.